Balade dans l’Est Parisien

Balade version 2

Bonjour les amis ! Aujourd’hui, je vais me transformer en jolie flâneuse parisienne, à la manière de Louisegoingout, qui, à travers son blog, nous présente Paris et ses petits coins, des expos, de bons endroits où se rafraichir et se restaurer et autres bonnes adresses. CaliKen.fr vous a aussi déjà habitué à quelques bons plans sur Paname. Mais là, j’ai eu l’occasion, Vendredi 7 Juin, de prendre les commandes du compte Twitter de l’office du tourisme de Paris, rien que ça ! Mon objectif était de proposer à tous les gens qui suivent ce compte de jolies photos de ma balade, quelques explications sur certains monuments et lieux, et deux-trois bonnes adresses.

Vous connaissez mon amour pour Paris et mes habitudes de grandes promenades dans la ville lumière, peut-être même avez-vous déjà écouté quelques unes de mes chansons rendant hommage à la capitale. Si ce n’est pas le cas, pourquoi ne pas commencer votre lecture en écoutant ceci ?

Je vous propose donc un résumé de cette superbe balade dans l’Est Parisien, une boucle allant de la Gare de Lyon… à la Gare de Lyon en passant par trois magnifiques quartiers que sont Bercy, le coin Bibliothèque François Mitterrand et la Butte aux Cailles, le tout sous un ciel sans nuage et une température optimale !

(A la fin de mon article, vous pourrez retrouver tous les sites relatant les différents endroits dont je vous parle dans le blog, afin d’avoir plus de détails !)

1 – Départ de Gare de Lyon – Une bien jolie courette privée

Malheureusement, je ne suis plus Parisien depuis quelques années (mais je le serai à nouveau, bientôt, j’y crois fort !) et j’arrive à Gare de Lyon pour 11h00 après un long trajet en RER. Le soleil tape déjà fort en ce début de mois de Juin ! Pour commencer ma promenade, je décide de prendre en photo un lieu privé que personne d’autre ne pourra voir : la jolie courette de l’immeuble de ma mamie. Concierge depuis 1963, elle s’occupe de tout dans l’immeuble, notamment des plantes du hall qu’elle transporte (avec l’aide de bibi pour les plus grosses) dans la cour dès que les beaux jours arrivent. Elle les arrose, les bichonne, et elle le fait toujours aussi bien. C’est ce qu’on appelle avoir la main verte.

IMG_8958

La courette et les fleurs de ma grand-mère, entretenues par ses soins

2 – Sur la Promenade Plantée, au fil des anciennes voies

Après une bonne rasade de Perrier chez ma mamie (mon fournisseur officiel de petits gâteaux et boissons, mais bon, ça c’est un bon plan parisien dont je suis le seul à profiter, ahahah !) je pars de la Gare de Lyon pour me diriger vers la Promenade Plantée. Ma balade va être longue, alors pas la peine d’aller prendre la fameuse « Coulée Verte » à son début, au niveau de Bastille. Je préfère rejoindre l’escalier à l’intersection avec la rue Ledru-Rollin et hop, me voici sur la première partie de la Promenade : le Viaduc des Arts. Quelques petites photos du lieu, et puis, une explication, évidemment, de son historique. La Coulée verte suit le parcours de l’ancienne ligne de chemin de fer de Vincennes (remplacée par le RER A), avec pour point de départ l’Opéra Bastille, situé en lieu et place de l’ancienne Gare de Paris-Bastille, démolie après l’arrêt de son activité ferroviaire en 1969. Si vous voulez en savoir plus, la fin de mon article comporte quelques liens décrivant, avec plus de détails, l’historique des lieux que je rencontre au cours de ma promenade. Je suis le tracé jusqu’à l’ancienne Gare de Reuilly, devenue la Maison des Associations du 12ème arrondissement. Un autre écho du passé ferroviaire de cette agréable Coulée Verte.

IMG_8961

IMG_8962

La passerelle BZ-12 surplombant le jardin de Reuilly

IMG_8964

L’ancienne Gare de Reuilly

3 – Bercy, Bercy Beaucoup

Je décide alors de bifurquer. A tribord, toute ! Je quitte la Promenade Plantée au niveau de la Mairie du 12ème arrondissement pour me diriger vers le quartier de Bercy. Passer sous les voies de la Gare de Lyon n’est pas très glamour, mais j’apprécie cette partie du trajet. Pourquoi ? La réponse est simple : je n’ai pas d’information à publier sur Twitter, du coup, j’ai moins le nez « dans le guidon » et j’en profite pour regarder un peu plus autour de moi… Je savoure la balade et je matte les jolies filles qui sont très nombreuses par ce joli temps. Le hic c’est que je me suis trompé de chemin et que je n’arrive pas directement à la Place Lachambeaudie, comme prévue. Ce n’est pas grave, je n’en suis pas très loin et cela me permet de passer par les jolies petites maisons situées entre la Rue de Pommard et la Rue de Bercy.

IMG_8969

Les petites maisons, rue de Bercy

Une fois arrivé sur la place, j’observe l’église Notre Dame de la Nativité de Bercy avec un peu de peine. Il faut dire que l’édifice n’est pas très chanceux. L’église a été détruite en 1820 puis de nouveau pendant la Commune de Paris, puis inondée par la cru de 1910 et bombardée pendant la Seconde Guerre Mondiale. Pour couronner le tout, un incendie s’est déclaré dans son enceinte en 1982, rapidement maîtrisé cependant grâce à la caserne de pompiers juste à côté !

IMG_8970

Notre Dame de la Nativité

Bon, je continue ma promenade en passant par Bercy Village, la fameuse Cour Saint Emilion, puis j’arpente le parc de Bercy jusqu’à la Cinémathèque. J’en profite pour parler un peu du passé de ce quartier que j’ai vu naître dans les années 90. Je raconte son histoire d’autrefois, lorsque les octrois (sortes de taxes) sur les spiritueux étaient tels que les gens venaient à Bercy (hors de Paris à l’époque), quartier populaire entièrement dédié aux entrepôts de vin (les tonneaux arrivaient par bateau), pour acheter leurs bouteilles de rouge, blanc et rosé… Tout ça, du XVIIème jusqu’au milieu du XXème siècle ! Comme un dernier symbole de cette époque, quelques maisons et rails sur lesquels les chariots remplis de bouteilles roulaient, sont toujours là, dans le parc de ce quartier que j’aime tant. D’ailleurs, quand je serai riche, j’y habiterai. Un petit duplex dans les immeubles face au jardin… Voilà. Si vous voulez que le petit CaliKen habite là, sachez que j’accepte les dons (liquide, chèque, virement bancaire et or postal). Zut, je mérite de vivre là ! J’ai vu naître cet endroit, j’ai habité dans un quartier voisin pendant 25 ans et, enfant, j’ai joué dans une comédie musicale (créée par mon pôpa d’ailleurs) qui se passait à Bercy, et qui se déroulait justement à la fin du XIXème siècle ! J’ai fait beaucoup pour Bercy, je l’aime de tout mon cœur. J’ai le droit à un truc, je connais la loi !

IMG_8971

La Cour Saint Émilion

IMG_8979

Quelques clichés du parc de Bercy

4 – Bibliothèque François Mitterrand – Pause déjeuner !

Il est temps de traverser la Seine les amis ! Je passe par la Passerelle Simone de Beauvoir, inaugurée en 2006, je regarde un peu la vue des deux côtés de la Seine, je vois le Batofar, lieu de concert et ancien Lightship Irlandais, et je me retrouve dans le tout nouveau quartier de la Bibliothèque François Mitterrand. Tout comme celui de Bercy, je l’ai vu naître, sauf que celui-ci est encore plus jeune, et continue de grandir. Je ne vous fait pas de topo sur la grande bibliothèque et ses quatre bâtiments en forme de livre ouvert (rendez-vous en fin de blog pour en savoir plus).

IMG_8980

La passerelle Simone de Beauvoir. Au fond, la Bibliothèque François Mitterrand, et encore derrière, les tours du 13ème arrondissement

IMG_8983

La Seine, vue depuis la passerelle Simone de Beauvoir, vers l’Est. Le Batofar à droite

Cette partie de ma promenade sera très axée sur l’art. Je passe en effet devant les «Frigos», un ancien bâtiment dans lequel la SNCF entreposait ses produits surgelés, qui est devenu un squat d’artistes en tout genre. Au fil du temps, la structure s’est officialisée et accueille maintenant nombres d’artistes ainsi qu’une galerie d’exposition. Le long de ma promenade, je vois plusieurs petits nounours dessinés sur les murs. Ils sont l’œuvre de l’artiste Shadee K. Je passe également devant le Luna Rossa, grand ensemble de studios de répétitions musicales, que j’appelle aussi l’usine à gaz, vue sa taille et le nombre de musiciens qui s’y entraînent, et où je répète régulièrement avec mon groupe, les Geckos. Je passe également devant la jolie rue René Goscinny, dédiée aux œuvres de ce dernier. Je ne m’arrête pas au Manga Café, j’y retournerai ensuite et en parlerai ultérieurement. Pour l’heure, j’ai faim, et il est temps de trouver un endroit pour casser la croûte. Deux bonnes adresses au choix : la grande pizzeria Paris – Milan aux allures de cantine design, mais aux prix abordables, et le tout petit resto Fish & Food Café. Mon choix se porte sur ce dernier. Le patron est adorable, les produits sont frais (ce qui implique qu’il peut y avoir des plats qui ne sont plus servis si on arrive tard) et le tout n’est pas si cher. Beaucoup de plats « régimes », et du coup, je me penche sur une grosse salade excellente, un petit verre d’Orangina et un délicieux Café Gourmand. Le tout pour un peu plus de 20 euros. Mais pas d’Instagram de mon repas. Je préfère vous laisser imaginer ce régal gustatif !

IMG_8988

Le bâtiment « Les Frigos »

IMG_8990

Le Luna Rossa

IMG_8998

Les fameux nounours de Shadee K

 

IMG_8999

Un aperçu de la Rue Goscinny

IMG_9002

Un petit square et de nouveaux immeubles que je trouve très sympas, quartier Bibliothèque

IMG_9003

Les anciens Grands Moulins de Paris, désormais locaux de l’Université Paris VII

5 – En route vers Place d’It’, mais lisons un peu avant !

Beaucoup d’étudiant(e)s qui sortent des anciens Grands Moulins, désormais Université Paris VII… et toujours autant de soleil. Allez, marchons un peu et revenons légèrement sur nos pas, (je suis rue Françoise Dolto) et retournons rue Primo Levi (avec les Frigos et le Luna Rossa) histoire de nous arrêter au Manga Café. Ici, c’est simple, on a accès aux mangas (au premier étage) et à quelques jeux vidéo de qualitay, et on paye le nombre d’heures passées ici, en sachant que c’est dégressif si l’on reste longtemps. Avec boissons à volonté s’il vous plait (café, sodas) ! Un choix énorme de mangas, une ambiance décontractée et même une librairie en bas histoire d’acheter mangas et goodies, si la simple lecture ne nous suffit plus. Allez, après une petite heure (4 euros, c’est loin d’être ruinant) à me replonger dans le manga One Piece, je reprends ma route tel le cavalier solitaire. Je passe par la rue des Grands Moulins, marche quelques minutes jusqu’à ce que je rejoigne la rue de Tolbiac. Je m’arrête devant la Médiathèque Jean-Pierre Melville, j’hésite un peu et finalement, j’y entre, déformation professionnelle oblige. Bon à savoir, l’inscription dans les bibliothèques et médiathèques de Paris est totalement gratuite. L’accès à la culture pour tous, c’est assez important pour être souligner non ? Après quelques longues minutes à explorer la médiathèque je décide de partir. Je remonte la rue Tolbiac jusqu’à Place d’Italie. Mais entre temps, je décide de m’arrêter à l’Âge d’Or, un café plutôt sympa proposant pas mal d’expos, de concerts, bref, on reste dans le domaine de l’art !

IMG_9007

Le premier étage du Manga Café

IMG_9009

La Médiathèque Jean-Pierre Melville, à Tolbiac

IMG_9010

Le café l’Âge d’Or

 

6 – La Butte aux Cailles : un peu de campagne à Paris

La fin de cette agréable promenade, toujours sous un soleil implacable, me conduit vers un grand immeuble des années 70, assez banal, voire plutôt moche, disons le. Mais un passage, en son centre nous conduit vers le quartier de la Butte aux Cailles. Je ne vais pas vous faire trois pages sur l’histoire du quartier, mais il faut savoir que ce petit morceau de campagne à Paris est construit en partie sur une rivière, souterraine depuis 1912, la Bièvre, et sur des galeries de roche friable, ce qui explique en grande partie la présence de petites habitations et l’absence d’immenses immeubles, trop lourds (contraste avec les tours du 13ème qui semblent protéger ce quartier, de loin). Un endroit hors du temps où l’on retrouve des graphs de l’artiste Miss. Tic, des endroits improbables comme la Villa Daviel, la Cité Florale ou encore la rue des Cinq Diamants. Mes pas me portent ensuite jusqu’au Stade Charletty, puis à la Cité internationale universitaire de Paris et ses maisons étudiantes représentants souvent le style de leur pays. Le parc de la Cité est magnifique et me conduit naturellement vers le Parc Montsouris et ses petits recoins coquins-câlins. Je pars du Parc Montsouris et croise un minibus. Il s’agit d’une des lignes des chemins de traverse, et je vous laisse découvrir ce que c’est en cliquant sur ce lien… Et hop, un petit Vélib me permet de revenir vers Glacière. Je me retrouve de nouveau Place d’Italie et me voilà en train de descendre à fond la caisse (on se rend compte des dénivelés quand on fait du vélo, c’est fou !) jusqu’à la Gare d’Austerlitz, puis de Lyon. La boucle est bouclée, mais je termine tout de même, après avoir déposé mon Vélib rue de Bercy, par prendre quelques clichés de la jolie Rue Crémieux et de ses petites maisons, dont certaines ont été repeintes récemment, bariolées de jolies couleurs.

IMG_9013

Le début de ma promenade dans la Butte aux Cailles, une entrée d’immeuble banale…

IMG_9015

La rue des Cinq Diamants

daviel

Villa Daviel

IMG_9026

Quelques graphs de Miss-Tic

IMG_9041

Un petit aperçu de la Cité Florale

IMG_9040

Une amitié se crée

IMG_9042

Le stade Charlety

IMG_9049

Petit aperçu de la Cité Universitaire

IMG_9053

Un minibus de la RATP

IMG_9064

La rue Crémieux

 

Je suis un marcheur, j’ai l’habitude des longues expéditions pédestres, mais je dois avouer qu’à la fin de cette superbe journée et de ses 17 kilomètres de marche environ, je suis éreinté ! Il faut également préciser que marcher tout en twittant est un peu déstabilisant au départ et ne permet pas d’apprécier la balade à sa juste valeur, dans les conditions optimales. Mais loin d’être déçu, cette promenade « Paris OTC » m’a permis de marcher tout en faisant part de toutes mes découvertes à plein de gens et de répondre à leurs questions et commentaires. J’avais l’impression de marcher accompagné. Un très bon souvenir !

Pour en savoir plus sur les différents lieux et monuments présentées dans ce billet :

Histoire de la Promenade Plantée et de l’ancienne ligne de Vincennes

Histoire de la Gare de Paris-Bastille

Histoire du Quartier de Bercy

La Cinémathèque Française

La Bibliothèque François Mitterrand

Les Frigos et la galerie d’exposition Aiguillage

-Le studio de répétition et d’enregistrement Luna Rossa

-Le Manga Café

-Le restaurant de produits frais Fish and Food Café.

-La Médiathèque Jean-Pierre Melville et le site internet des bibliothèques de Paris.

-Le café artistique L’Âge d’Or

Histoire du quartier de la Butte aux Cailles

-La Cité Universitaire

-Le Parc Montsouris

-Les Minibus de la RATP.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *