Louis Cole – Time

Lors de l’écriture du titre de cet article : j’ai écris « Louis Cool« . Lapsus révélateur car cet album est définitivement trop, trop, trop cool.

Louis-Cole-–-Time

Performance

Louis Cole s’est fait connaître avec des vidéos youtube à mi-chemin entre la performance musicale, l’humour débridé et de véritables clips. Repéré par Quincy Jones, rien que ça, le gars arrive avec un troisième album, Time, que d’aucuns décriront comme plus accessible et plus pop que ses prédécesseurs, sans enlever ce petit fumet de folie qui fait tout le sel de l’univers de cet artiste dingue et surdoué.

giphy

Time

Il y a vraiment de quoi trouver son compte avec Time, tant ce dernier est éclectique : titres funk électro et fous, balades calmes, morceaux résolument pop : il y en a pour (presque) tous les goûts. En toile de fond, l’univers barré et la voix faiblarde de Louis Cole, allant pourtant parfois dans des explosivités surprenantes, et des aiguës assez maîtrisés.

C’est surtout l’énergie et le son de cet album qui lui donnent son caractère accrocheur, et l’envie de l’écouter en boucle. Certains sons de synthé, flirtant presque avec la chitpune me rendent dingue.

Complet

Telle une galette complète accompagnée d’une bolée de cidre breton (pléonasme ?), Louis Cole a tout pour plaire. Les différentes cordes à son arc, ses compositions accrocheuses et ses collaborations intéressantes sont autant d’armes dont il se sert pour distiller une musique pourtant épurée et tout aussi efficace qu’intelligemment construite. 

Je te laisse avec ce truc complètement fou, qui résume bien le personnage.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *