Chapitre 5

Encore quelques minutes de briefing, on nous file une sorte de petite balise talkie-walkie pour pouvoir appeler un Centre-Pokémon ou la police en cas d’urgence, et hop, nous sortons enfin du Centre Pokémon. Néon City n’est pas vraiment une belle ville… Plutôt industrielle, elle est le lieu de passage quasi obligé pour le transit vers et en provenance de l’étranger. Plus grand aéroport de Kanto-Johto, second plus grand port, derrière celui de Portland, et devant celui de Carmin sur Mer. Bref, rien de passionnant à visiter, nous nous dirigeons donc tout naturellement vers la sortie de la ville. Les habitations se font rapidement moins nombreuses, et la route bitumée devient, quelques kilomètres après la sortie de la ville, un petit chemin qui coupe à travers les bois et les champs. Un vieux panneau nous indique une direction : Jadielle, capitale de Kanto et seconde plus grande ville avec Céladopole, via Azuria, petite ville où je compte tenter mon premier badge. D’autres destinations sont écrites en plus petit… Lavanville est la seule ville assez importante pour être écrite en gras. Les autres endroits ne m’évoquent rien…  »Gergaya, Colina, Festilno »… peu importe.

-Bon les gars ! Ca commence ici ! En route pour Azuria ! S’enthousiasme Grégoire.

-Hey, vous avez appelé vos parents depuis que vous êtes arrivés ? Demande Théo d’un air contrit.

-Ouais, répond Julien. Ils sont cools mes vieux, ça va.

-Moi, ils sont un peu stressés mais ils me font confiance.

-J’ai appelé ma mère hier soir et j’ai mimé une mauvaise qualité de communication, sinon je serais encore au téléphone…

-Ta maman allait bien Bratin ?

-Vu toutes les recommandations qu’elle m’a encore faite, faut croire que oui…

-C’est normal que les parents s’inquiètent, me rassure Théo. Bon, allez, en route les amis !

Une idée me vient à l’esprit. Je lève un sourcil faussement interrogateur.

-Hey mais, y a de la place là. Ca vous dirait pas de faire un petit combat, histoire de s’échauffer ?

Grégoire plisse les yeux, d’un air songeur, mais Théo et Julien n’ont pas l’air motivés.

-Ce n’est pas vraiment recommandé. Nos Pokés vont être mis à rude épreuve les jours prochains, répond Julien. Autant ne pas les fatiguer maintenant et les ménager pour la suite.

-Bratin est une brute…

-Oh, je t’en prie Théo ! Me dit pas que ça te démange pas de prendre ta revanche de la dernière fois !!!

-Pour me faire éclater à nouveau ? Sérieusement Tom, je n’ai pas envie de retourner à Néon-City soigner mes Pokémons alors qu’on vient de quitter la ville à l’instant !

-Le combat de la dernière fois était super serré !

-Honnêtement Thomas… Y en a plus vraiment à avoir ton niveau dans le lycée. A part deux ou trois élèves, et encore…

Je sens que Grégoire est toujours en train de réfléchir. Peut-être qu’il acceptera la proposition. Il demande à Théo si je suis si fort que ça. Je trépigne sur place, je n’ai pas combattu depuis presque une semaine. Mes Pokéballs frétillent, et je sens que mes Pokémons ont envie de se décrasser eux aussi.

-Si fort que ça ? Et bien… Je ne connais qu’une seule personne qui le mette en déroute, mais il ne fait pas partie de notre lycée. A part lui, je…

-Tu parles de qui là ?

-Bah de Maxime, ton pote du collège.

-Ce n’est PAS mon pote !

-Ton rival quoi…

-Maxime n’est pas mon… Et il n’a pas du tout mon niveau ! Je le déglingue quand je veux !

-T’énerve pas Tom ! Répond Théo en riant. Je sais juste qu’il t’a mis à l’amende lors de vos trois précédentes rencontres, et ça fait plaisir de se dire que tu n’es pas si invincible que ça !

Je ravale ma salive. Pourquoi est-ce que je m’énerve comme ça à cause de Maxime. Bon, pas la peine d’en parler ici et inutile de sortir de mes gongs… De toute façon, j’y reviendrai certainement, je croise ce type assez régulièrement tout de même… Grégoire me fait sortir de ma torpeur.

-Bon, allez, j’accepte le combat ! Toujours oké Thomas ?

-T’es sûr de toi ? Demande Julien. Il a l’air quand même balèse.

-On est là pour devenir des dresseurs d’exceptions ou pas ? Répond Greg.

-Bien parlé ! Allez, un ptit match vite fait, un contre un, ça te va ? Comme ça, on ne sera pas trop handicapé en cas de grosse fatigue de notre Pokémon après !

-Ca roule Tom ! Allez, amène ton Pokémon, je ne te ferai pas de cadeau… Quelqu’un arbitre ?

-Je m’en occupe ! Répond Théo avec un enthousiasme qui tranche avec l’attitude défaitiste qu’il arborait quelques instants plus tôt, à l’idée de m’affronter.

Je sors ma Pokéball, Greg fait de même. D’une légère pression sur le bouton central, celle-ci quadruple de volume et prend ainsi l’entière taille de ma paume. Nous lançons nos Balls au même moment. A peine touchent-elles le sol qu’elles s’ouvrent et d’elles jaillissent deux aura électriques rouges qui en sortent avant de se poser sur le sol. Les Pokéballs nous reviennent automatiquement en main et reprennent leur taille d’origine, plus petites qu’une balle de ping-pong. En une dixième de seconde, les auras rouge se sont matérialisées et nos Pokémons respectifs apparaissent en chair et en os, trop heureux de pouvoir se dégourdir les pattes. Mon Carabaffe a fier allure, mais je suis impressionné par le Pokémon qu’a utilisé Greg.

-Un Grolem, carrément ?

-Je l’ai depuis longtemps ! Ca fait déjà quatre ans qu’il est évolué ainsi ! Et je l’ai pourtant capturé en tant que Racaillou, j’étais tout jeune !

-Il a évolué rapidement dis-donc ! Il est impressionnant.

-Certes Thomas, mais tu as l’avantage du type…Allez, hop ! Grolem, Jets-de-Pierre !

-Firsty, cours autour de lui !

Mon Carabaffe obéit d’un mouvement de tête et se met à tourner autour du Grolem ennemi. D’un rapide coup d’oeil, j’observe un peu le terrain sur lequel nous nous trouvons. Un peu d’herbe, mais avant tout une sorte de terre très sèche, presque du sable…

-Pistolet à O.

Firsty a tout de suite remarqué l’intonation de ma voix. Ses attaques sont molles et peu puissantes. Le Grolem adverse les évite d’un puissant bond en arrière, suivis par d’autres petits sauts de la même trempe. Je vois au regard de Greg que celui-ci prend confiance. Mes attaques ne sont pas très impressionnantes et Firsty joue le jeu à merveille.

-Grolem, à nous d’attaquer ! Gros yeux !

L’attaque touche de plein fouet Firsty et celui-ci semble immédiatement troublé par le regard noir que lui lance son adversaire. Sa course circulaire autour de lui s’arrête et il trébuche. Greg ne semble pas vouloir lui laisser le temps de se relever. Je ne pouvais pas rêver mieux, il n’a vu que du feu… Son Pokémon fonce tête baissé vers le mien.

-Firsty, allez, Repli !

L’attaque est féroce. La Charge du Grolem a violemment sonné mon Pokémon, malgré le fait qu’il ait disparu dans sa carapace. Firsty est éjecté plusieurs mètres plus loin, et il ressort ses membres et sa tête de sa carapace, le visage un peu groggy. Mais, un mal pour un bien, nous savons tous les deux que le match est plié. Il m’adresse un rapide sourire. Greg vient juste de s’apercevoir de la situation, trop tard, évidemment. Son Pokémon est embourbé dans de la boue.

-Ca c’est tout Tom, se lamente Théo. Ce type est un calculateur… un manipulateur… J’y crois pas.

-Attends… marmonne Julien. Il a sciemment raté les attaques Pistolets à O de son Carabaffe pour mouiller le sol et le rendre impraticable ?

-Maintenant, le Grolem est embourbé et affaibli par l’eau et la boue qui s’agglutinent sur ses jambes.

-Maintenant Firsty ! Laser-Glace !

-Qu… Il connait une attaque Glace ! Evite Grolem !!!

Avec l’énergie du désespoir, le Grolem plie sur ses jambes et saute en arrière aussi loin qu’il le peut. Mais une fois encore, il s’est fait avoir.

-C’est qui ce type ! Fait Julien, les yeux grands ouverts, les iris vides.

-Son Laser-Glace ne visait pas le Grolem mais la boue…

Théo a bien compris mon petit jeu. Firsty a volontairement gelé la terre boueuse tout autour du Grolem. En plus, celui-ci, en voulant esquiver, a sauté en arrière et s’est complètement écroulé dans la gadoue. Je n’aurai même pas besoin d’une attaque finale. Le Laser-Glace est en train de geler tout le terrain et le Grolem en même-temps.

-Ok, c’est bon, j’abandonne ! Fait Greg en rappelant son Pokémon.

-La victoire revient à Thomas, conclue Théo, d’un air dépité.

-Ce type… marmonne Julien.

-Yeah ! Félicitations Firsty !

Mon petit Carabaffe se rut vers moi pour me faire un câlin. Je décide de ne pas le faire rentrer dans sa Pokéball et lui proposer de se promener un peu avec nous. Grégoire vient me serrer la main, bon joueur.

-Effectivement, ton niveau est au dessus du mien. Il va falloir que je progresse.

-Mec, c’est ouf, tu te bats comme les champions nationaux ! Ton Pokémon t’obéissait en un clin d’oeil, je n’avais jamais vu ça !

-J’ai été assez stupide pour tomber dans ce piège aussi, rajoute Greg. Je n’aurais pas pensé que tu ferais ça. N’importe quel autre dresseur avec un Pokémon Eau aurait lancé un puissant Hydrocanon ou une autre technique Eau bien puissante !

-Ouais… Et un étudiant en Seconde qui lance son Grolem en Starter sur un combat unique a certainement prévu de quoi palier à ce genre d’attaque !

Greg me tape l’épaule avec un petit sourire.

-Tu es vraiment malin ! Je m’incline. Bon, allez reprenons la route !

-Bonne idée !

Nous repartons ensemble, accompagné par Firsty qui est bien fier de lui. Avec un peu de chance, nous arriverons à Azuria avant 14 heures !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *