Christophe Rudtmann

190333_10200700453177476_873293991_n

C’est certainement une question de logique, mais toutes mes interviews musicales concernent des personnalités aussi intéressantes que gentilles. Je pourrais tomber sur des musiciens talentueux mais ultra arrogants, mais non… Je me retrouve toujours face à des crèmes. Peut-être que mon oreille est également attiré par la gentillesse, qui sait ? Christophe Rudtmann n’échappe pas à la règle. Je l’ai rencontré par l’intermédiaire de Fayçal et Thomas qui jouent régulièrement avec lui et qui se sont eux-même rencontré grâce aux Geckos, mon groupe funky-folie-youpi. Il s’est plié volontiers au petit jeu des Interviews Musicales. A vous maintenant de découvrir ou redécouvrir ce musicien hors-pair.

Bonjour Christophe ! Première question : comment es-tu venu à la musique ?

Grâce à mes parents qui m’ont inscrit au conservatoire dès l’âge de 8 ans. J’ai donc eu mon premier contact avec la batterie à ce moment là. Ça a été le coup de foudre direct avec cet instrument… On écoutait beaucoup de musique en famille, mon grand frère étant aussi musicien…

Tu étais influencé par des groupes, à l’époque ?

Oui ! J’avais la chance d’avoir comme voisin le batteur Stéphane Huchard qui m’a fait découvrir Weather Report avec Jaco Pastorius ! Génial !

Tu as commencé à intégrer des groupes ensuite ?

Oui. Je jouais avec mon frère et d’autres musiciens locaux.

538105_10200614765075327_1732873820_n
« J’ai tout de suite été attiré par le jazz ! »

Tu avais déjà un style de musique bien précis ?

Oui. J’ai tout de suite été attiré par le jazz ! Mais je jouais aussi rock par la force des choses.

Y a-t-il un batteur qui est, pour toi, la référence ultime ?

Dure question ! Il y a tant de tueurs ! Vinnie Colaiuta ! Dave Weckl, Steve Gadd… En France : Ceccarelli, Huchard ! Mais en ce moment, Jojo Mayer m’impressionne beaucoup et aussi Chris Dave !

599395_4215970081274_865648793_n
J’ai longtemps joué en « sideman » avec pleins d’artistes dans divers styles, fait des remplacements…

Tu as ensuite lancé tes propres projets musicaux ?

J’ai longtemps joué en « sideman » avec pleins d’artistes dans divers styles, fait des remplacements… Mais à ce jour le projet Nothoya45 me tient particulièrement à cœur, l’équipe est vraiment géniale !

Juste avant de parler de Nothoya45, pourrais-tu me citer quelques remplacements et groupes où tu as joué ?

J’ai joué avec Nina Van Horn, Soul Power, Jacarandaa, les frères Raymond, le pianiste Denis Uhalde, le guitariste Arnaud Lepretre, le saxophoniste Boris Blanchet… Actuellement, je tourne avec Terry Brisack. Je dois en oublier…

387884_4896929984846_721705203_n
Nothoya45 (…) c’est une réunion d’excellents et jeunes musiciens.

Nothoya45, ex Quartet Spirit, peux-tu nous en parler ? C’est un peu ton bébé !

Oui c’est mon bébé ! C’est une réunion d’excellents et jeunes musiciens. Thomas Régny Clavier, Fayçal Mabrouk Basse, Fabien Maurin Guitare, Roman Didier Trompette autour de la jeune et talentueuse chanteuse Laura Aguilar qui compose les morceaux. Nous travaillons ensemble sur l’aspect arrangement. Le style est vraiment un mélange de tout ce que j’aime : harmonie jazz, groove hip-hop… On s’éclate c’est une vraie petite famille ! Un EP est en préparation et sortira à l’automne et nous avons des scènes qui s’annoncent ! Dont le 23 septembre au Petit Journal Montparnasse.

Le Petit Journal ? La classe ! Comment as-tu eu l’idée de ce projet ? Tu t’es réveillé un matin et tu t’es dit « Je vais faire un groupe ? »

Non. Au début, j’étais avec un trio mais ça ne tournait pas comme je voulais. Au même moment, j’ai rencontré Thomas et Fayçal : on accompagnait une chanteuse, Lil Soul, et je leur ai proposé de jouer au pied levé dans un club. Ils ont accepté et on a boeuffé toute la soirée : ça l’a fait, et du coup on a commencé à bosser sérieusement. On a ensuite constitué cette équipe : Lil Soul.

Outre ces dates avec Nothoya45, as-tu d’autres projets ?

Oui. Je tourne aussi avec Terry Brisack dans un tout autres registre, où l’équipe est vraiment top. Un enregistrement live est prévu pour janvier 2015 à Lille, dans la belle halle les Arcades. Je tourne aussi régulièrement avec le groupe de reprises Impact et suis toujours ouvert à d’autres rencontres, c’est aussi ça que j aime dans la musique!

Christophe, merci beaucoup pour cette interview !

Hey, merci a toi !

1 comment

  1. Pascal BROUET avril 6, 2017 5:11   Répondre

    Bravo , Cousin !!

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *