Chapitre 10

-Un seul participant alors ? Vous êtes sûrs ? Demande la jolie hôtesse à l’accueil.

Grégoire semble hésiter, mais il se résigne finalement.

-Non, non. Je reviendrai prochainement.

-Comme vous voulez. Donc, Monsieur Bratin, vous êtes le premier aujourd’hui ! Mademoiselle Misty vous attend.

Les grandes portes qui mènent vers l’arène s’ouvrent alors. Mes amis et moi pénétrons à l’intérieur. L’humidité qui règne dans l’immense salle tranche avec l’atmosphère habituelle des arènes. Si je ne m’étais pas informé avant, j’aurais pu être surpris, mais je sais à quoi m’attendre. Le terrain de combat ressemble en effet plus à une piscine qu’à une arène habituelle. D’ailleurs, seuls les Gym-Leaders spécialisés dans le type Eau ont le droit d’avoir un tel type d’arène. Les plates-formes de dressages, disposées de chaque côté du terrain, sont conformes à celles que l’on retrouve partout dans le monde, le terrain possède les mêmes dimensions que tous les autres terrains, si ce n’est qu’il s’agit d’une piscine sur 80% de sa superficie. Seuls les bords sont émergés et permettent aux Pokémons allergiques à l’eau de tenter leur chance. Mais autant dire qu’utiliser un Pokémon Sol, Roche ou, pire, Feu, dans une telle situation, relève du suicide, ou de l’idiotie. Si Ondine est si réputée, c’est aussi grâce à son arène où seuls les Pokémons Eau peuvent réellement s’exprimer à 100%.

La championne, quant à elle, est d’une beauté saisissante. Une petite rousse aux cheveux assez courts, un carré qui arrive jusqu’à son coup, et une petite couette joliment faite sur le côté gauche. Environ 25 ans, un regard pénétrant : nous restons tous les quatre interdits quelques instants.

-Bien, fait-elle d’une voix légèrement désagréable et qui nous sort de notre torpeur. Qui de vous quatre va m’affronter ?

L’arbitre s’avance, consulte son programme :

-C’est Thomas Bratin, un dresseur Français.

-Oh, un voyage initiatique ! Très intéressant. Je n’en ai pas eu beaucoup cette saison. Enchantée Thomas.

Je m’approche de la belle et tend ma main pour la lui serrer. Sa peau est fraîche et douce, mais la miss possède une sacrée poigne.

-C’est un honneur que d’affronter un des Gym-Leaders les plus connus de Kanto !

-Oh, tu vas me faire rougir ! Je vais te prouver que ma réputation n’est pas usurpée.

Je grimpe sur la plate-forme de dressage. Les trois autres gars sont restés en bas et discutent en me regardant. Ils doivent se poser des questions, et je les comprends. Ils ont bien pigé mon niveau, et Théo a du leur raconter certains de mes exploits. Inutile de jouer la carte de la fausse modestie : je sais que je suis bon. Maintenant, ils doivent s’interroger sur le résultat du combat. Cette fois, je n’affronte plus un type dans un combat sur le pouce ; il est question d’un match officiel contre un Gym-Leader réputé, avec badge à la clef. Il va falloir que je m’applique et que je montre mon niveau. L’arbitre s’est mis sur le côté de l’arène, Miss Misty est sur la plate-forme de dressage qui me fait face, à des dizaines de mètres de moi : le combat va pouvoir commencer.

-Le match débute… Maintenant ! Crie l’arbitre.

-Stari GO !

-Reptincel, GO !

Comme je m’y attendais, mes trois compères me regardent avec de grands yeux ronds. Même Ondine a une tête étrange. Je viens de le dire : il faut être idiot pour utiliser un Pokémon Feu face à elle, qui plus est dans une arène-piscine. Je ne peux m’empêcher de sourire. Je ne suis pas ici que pour gagner, mais pour acquérir de l’expérience. Et c’est en commettant des erreurs qu’on apprend le plus. Je préfère préparer mes erreurs et m’en sortir le mieux possible afin de connaître mes limites et mon réel niveau. Je pars immédiatement avec un fort handicap, et je vais pouvoir savoir ce que je peux faire face à un dresseur de cette trempe.

-Ok… Sois tu es un idiot, soit tu te moques de moi !

-A toi de voir…

-Désolé, je manque peut-être de tact, mais utiliser un Pokémon Feu ici… En plus il n’est même pas à son stade final !

-Tu parles beaucoup Ondine ! Attaque un peu et à on va voir !

-Tu as raison, ALLEZ STARI !

L’étoile de mer se jette dans la piscine et en ressort aussitôt. Survolant l’eau et avançant en tournoyant, le Pokémon de la Championne d’Azuria ressemble ainsi à shuriken vivant. Reptincel est apparu juste face à l’eau, sur la petite partie émergée juste en dessous de ma plate-forme. Il fronce les sourcils et se contracte. Je sens qu’il est heureux d’avoir un défi de ce niveau. Il se retourne brièvement et m’adresse un petit sourire, chose rare chez lui. C’est le genre de Pokémon qui a horreur qu’on lui mâche le travail et qu’on le sous-estime. Je vois la flamme à l’extrémité de sa queue se mettre à grossir.

-Tu es prêt Reptincel ? Allez, Frénésie !

En quelques secondes, une aura de feu tourbillonnante l’entoure. Le Stari d’Ondine qui lui fonçait dessus repart en arrière et continue à virevolter autour de la piscine. Il semblerait que même un Pokémon Eau n’ose pas se frotter à la chaleur entourant mon Reptincel. Ondine, qui est loin d’être stupide, lui ordonne alors d’attaquer à distance.

-Pistolet à O !

-Reptincel, on teste !

Par ces mots, j’ordonne à mon Pokémon de prendre l’attaque de plein fouet. A mon grand soulagement, je vois les jets d’eau de l’adversaire s’évaporer avant de toucher mon Reptincel. Il semblerait que les attaques du Stari ne soient, pour l’instant, pas assez puissantes pour m’inquiéter. La Championne s’en est rendu compte et passe à la vitesse supérieure, d’un air amusé.

-Stari, plonge dans l’eau !

L’étoile de mer volante tournoie de nouveau comme un shuriken et plonge dans la piscine, pour en sortir plus loin, à une vitesse impressionnante. Toujours bloqué sur le bord de l’eau, mon Reptincel me regarde du coin de l’oeil. Il n’a aucune idée du moyen à utiliser pour battre un tel adversaire sans se mouiller. Moi, si.

-Lance-Flamme Reptincel !

-Reptin ?

-Je sais qu’il est trop rapide pour toi !

Le Stari entre et sort de l’eau avec rapidité, et continue de tirer des jets d’eau de plus en plus puissants sur mon Pokémon, dont l’aura de feu commence à montrer des signes de faiblesses. Je poursuis mes instructions.

-Je ne te demande pas de le viser ! Vise la piscine !

-Rep…

La jet de feu de Reptincel s’abat sur l’eau, créant une impressionnante volute de fumée. Mais Ondine n’est pas n’importe qui, elle a comprit ma manœuvre.

-Tu essayes de faire bouillir la piscine ou de te cacher dans le brouillard jeune homme ? Ca ne se passera pas comme ça ! Météores !

La perspicacité et la rapidité d’Ondine détruisent ma stratégie. Des centaines de petites étoiles viennent s’abattre sur Reptincel, traversant l’aura de feu sans soucis. Les coups ne sont pas très puissants, mais nombreux et mon Pokémon a peu de place pour se déplacer. Il faut passer à la vitesse supérieure, et tout de suite.

-Déflagration Reptincel !

Une immense croix de feu sort de la bouche de mon Pokémon, se dirigeant vers le Stari adverse, celui-ci tente d’esquiver, mais l’attaque est énorme et le touche partiellement. L’étoile de mer plonge dans l’eau et n’en ressort qu’après l’attaque, blessée. Cela n’est pas un problème pour Ondine qui lui ordonne d’effectuer une attaque Soin. En quelques secondes, une fine pellicule d’énergie recouvre le Stari et le guérit entièrement. Reptincel n’a pas le temps d’intervenir, reprenant son souffle après son énorme attaque. Celle-ci était parfaite : rapide, puissante, et même un Pokémon aussi vif que Stari n’a pas pu l’éviter. Mais le fait est que la différence de type, et l’avantage indéniable de l’Eau sur le Feu ne me permettent pas de prendre l’ascendant sur ce match. L’aura de Frénésie qui entoure Reptincel a disparu. La Gym-Leader plisse les yeux et un grand sourire se dévoile sur son visage. Pour Ondine, le match est plié.

-Pistolet à O !

-Reptincel, Koud’Krâne !

-Quoi ?

Mon ordre a surpris tout le monde, y compris Théo qui, pourtant, me connait bien. Je viens d’ordonner à mon Pokémon de se jeter sur le Stari pour l’attaquer directement… et donc de plonger dans l’eau… Le coup est si inattendu qu’Ondine ne donne aucune consigne à l’étoile de mer. Celle-ci reçoit le coup de crâne en plein dans le rubis situé au centre de son corps, et qui lui fait office de corps. Mon Pokémon a rebondit sur son adversaire et se retrouve assez haut dans les airs. Le Stari, quant à lui, après être retombé dans l’eau, en sort, furieux, avant même que mon Reptincel ne tombe à l’eau, il le charge violemment.

-Je ne veux pas voir ça ! Fait Grégoire.

Moi non plus, je ne souhaite pas voir ça, et c’est pour ça que j’ordonne :

-MAINTENANT !

à mon Pokémon qui, au dernier moment, crache une puissante attaque Lance-Flamme devant lui, à quelques centimètres de l’eau. Le recul de son souffle le propulse en arrière, et avec une grande habileté, il réussit à revenir sur la partie émergée de l’arène. Personne n’en croit ses yeux, et il faut dire que je ne m’attendais pas à ce que ce tour de passe-passe puisse marcher. Reptincel a réussi à se propulser dans les airs avec son souffle ; qui plus est, en s’orientant correctement. Cependant, je ne me fais pas non plus de film : je garde le désavantage du type, et il va falloir ruser pour gagner ce round. Je décide donc d’adopter une stratégie différente et de retirer Reptincel pour le rappeler plus tard. D’un geste, je sors ma Pokéball et vise mon Pokémon qui disparaît dans un faisceaux de lumière rouge, tandis qu’une grosse vague vient de s’abattre sur le rebord de l’arène, certainement du à la sortie de l’eau énergique du Stari, quelques secondes auparavant. L’arbitre lève alors son drapeau.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *