Rêve, magie et écriture

Ca s’est passé cette nuit. Une expérience un peu mystique, et pourtant je suis pas vraiment à fond dans ces délires. Ce genre de situation ne m’était pas arrivé depuis longtemps, et il n’y a, je pense, rien de surnaturel là-dedans.

Cependant, laisse-moi t’expliquer rapidement la suite, parce que peut-être que ça implique des choses nouvelles sur ce blog.

Plusieurs fois, sur mon ancien blogounet, j’avais commencé à mettre mes écrits en ligne. Quand je relis tout ça, je trouve qu’il y a du potentiel, mais globalement, j’ai assez honte. J’avais mis des extraits du roman que je tente toujours d’écrire, puis j’avais tenté de faire une sorte d’histoire interactive, dans laquelle les lecteurs de mon blog agissaient. C’était rigolo, mais je ne m’y suis pas pris assez adroitement pour rendre l’expérience vraiment intéressante.

Ensuite, il y a eu Impey-City. En le relisant récemment, je me rends compte que c’est peut-être le moins mauvais. Beaucoup de maladresses, de chapitres inégaux, d’incohérences dans le scénario, mais j’avais réussi à me trouver un style, un peu sombre, un peu trash, que je ne me connaissais pas. Bref, j’ai pris du plaisir personnel à le relire.

Et puis, cette nuit, après une heure à tenter de dormir, j’ai fait un rêve étrange. Etrangement bien construit et cohérent, alors que d’habitude, mes songes sont plutôt proche de ceux des animaux. Des couleurs, des sensations, des choses absurdes, et beaucoup de SEXE.

Là, une histoire qui m’a paru assez originale, et venue d’on ne sait où, m’a frappée. A mon réveil, j’ai lutté pour ne pas me rendormir malgré la fatigue, car j’étais persuadé que si je ne faisais rien, j’oublierai cette histoire qui me paraissait assez sympa. A une heure et demi, avec l’impression d’être encore en train de rêver, j’ai rempli fébrilement quelques notes sur un bout de papier. Ce qui m’a surpris, c’était la simplicité du scénar, alors que d’habitude, je suis du genre à m’éparpiller dans des trucs trop compliqué.

Le lendemain matin, en relisant mes notes, je me suis rendu compte que je n’avais pas rêvé le fait d’écrire. Plus fou encore, ce que j’ai noté était cohérent, alors que je sortais complètement d’un rêve. L’histoire m’a paru assez simple pour écrire une petite nouvelle. Et étrangement, j’ai immédiatement pensé à un manga également. Et quand je dis manga, je ne pense pas à une bande-dessinée française dessinée façon jap’. Non, j’imaginais vraiment un scénario au japon, avec un héros ordinaire, du genre jeune salaryman dans une métropole nippone.

Un manga simple, pas de science fiction, rien d’incroyable. Quelque chose de simple.

Je ne sais pas encore si je vais vraiment donner suite à cette idée, ni sous quelle forme. Mais elle m’a parue tellement différente de celles que j’ai d’habitude, et sa simplicité me paraissait tellement réalisable que ce serait bête de ne pas vous la faire partager.

Alors, peut-être à bientôt !


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *