Miracle Morning

Quatre hommes discutent autour d’une table. L’expérience de la vie se lit sur leurs visages, burinés par la fatigue et d’innombrables histoires. De véritables héros du quotidien, réunis devant quelques bières et burgers. Une soirée entre mâles alphas, entre pères resplendissants dans leurs valeurs, impliqués dans leur paternité jusqu’au bout des phalanges.

Parmi ces quatre Apollons des temps moderne, l’un d’eux semble moins affaibli par les affres du quotidien. Il parle de livres, de séries et de jeux qu’il a pu faire dernièrement. Les autres le regardent, dubitatifs. Entre les nuits agités avec des réveils bambinesques, des doudous oubliés ou des tétines égarées, des nuits trop courtes, des matins affolés à préparer des rejetons pour l’école et partir pour le travail, des journées remplies et des soirées avortées à s’endormir devant une demi-série Netflix, ils ne comprennent pas comment leur ami réussit ce tour de passe passe. Comment fait-il pour voir ce qu’il voir, pour jouer à ce qu’il joue, pour lire ce qu’il lit.

Alors, l’homme lève un sourcil de triomphe et, sans le savoir, décrit la surpuissance du Miracle Morning.

Le chat dort les souris dansent

Car pendant que ses amis se couchent à 23h30/minuit, notre prodige, que nous appelerons, pour les besoins de l’anonymat, Nicolas, lui, se couche à 21h00. Le réveil, quant à lui, est vers 5h00. Une folie ? Et bien non, juste 7 à 8 heures de sommeil parfaitement rodé. L’occasion alors d’avoir un temps calme, pour se ressourcer, s’occuper de soi, lire un livre, voir un film, se tirer sur l’élastique, jouer à un jeu, etc.

-« Mais, demande un autre ami, que nous appelerons Florent, tu n’as pas un coup de barre le soir ? »

-Oui, vers 21h00, répond Nicolas, avec un petit sourire taquin au coin de ce visage angélique qui a fait vibrer tant de coeurs dans les années 70. »

Ainsi, la boucle est bouclée. Ce rude gaillard se lève tôt, il se couche tôt, et le cycle se répète infiniment. Il ne boude pas tout le temps les soirées pour autant, puisqu’il est là, ce soir, avec ses trois complices, mais il a pris un rythme de vie, et semble épanoui.

Florent est fasciné par cette histoire. En ce moment, il cherche justement du temps pour lui  et décide, une fois rentré, de se renseigner sur cette étrange pratique.

Stupeur, elle est non seulement répandue, mais conseillée. Il découvre donc qu’elle s’appelle, comme je l’écrivais plus haut, en orange : Miracle Morning

« Voilà le premier matin de ma nouvelle vie », se dit-il, gonflant d’air pur son corps magnifique et flamboyant.

 

Miracle Morning

 

Le terme du Miracle Morning vient d’un bouquin éponyme, écrit par Hal Elrod. Le type a mis au point une certaine routine du matin basée sur le principe : « SAVERS » que je te reprends ici :

  • S comme silence (5 à 10 minutes) : méditation, yoga, respiration, sophrologie…
  • A comme affirmation (5 minutes): se répéter des affirmations positives pour booster sa confiance en soi, en fonction de ses objectifs. 
  • V comme visualisation (5 minutes): le but est de visualiser les objectifs que l’on aimerait atteindre comme si c’était déjà fait. 
  • E comme exercices physiques (20 minutes): natation, vélo, marche, corde à sauter… À chacun de trouver l’activité physique qui lui correspond le mieux.
  • R comme reading (lecture) (10 minutes): il est important de s’accorder du temps pour lire, notamment des livres de développement personnel.
  • S comme scribing (écriture) (10 minutes): le principe est de tenir un journal intime en laissant aller son flot de pensées. 

J’éprouve un certain scepticisme envers les coachs de vie et consorts, du coup, j’ai pris ces infos avec des pincettes. Cependant, à part quelques cernes en plus, il n’y a pas de risque terrible à essayer cette méthode. Après quelques tentatives suivant plus ou moins scrupuleusement le concept de base, j’en suis arrivé à la conclusion que, fuck, c’était un peu trop pour moi.

Quel projet de start-up vais-je encore inventer ce matin ?

Une fois encore, c’est dans les nuances que se trouve l’intérêt de l’histoire. J’ai donc continué à tenter de me lever plus tôt qu’avant, mais pas forcément deux heures. Je remplace le 7h00 du matin par un gentil 6h15 ou 6h30, le temps de faire quelques étirements, parfois lire un peu, terminer une partie de jeu vidéo ou écrire et dessiner. Le simple fait de poser le petit déjeuner sur la table et de voir le reste de la famille se lever, tout embrumé, alors que je suis déjà frais, donne un petit regain d’énergie !

 

Cool Morning

J’ai donc décidé d’oublier un peu le côté « Miracle« , trop extrême pour moi, sauf certains jours, et je me suis consacré au « Cool » Morning, une version un peu plus atténuée. Ajoutons à cela quelques raisons, notamment le fait que j’aime profiter aussi un peu de ma soirée quelques fois, soit avec Madame, soit en allant me défoncer la tête au sport, et dans ce cas, j’ai besoin de bien récupérer en dormant le temps qu’il faut, sans me stresser sur une heure de réveil différente.

Je prépare mon café en réfléchissant à la façon dont je vais croquer le monde aujourd’hui.

Mais tout de même, quel petit plaisir de se réveiller avant tout le monde, de s’étirer, sans regarder son téléphone, de se retrouver avec soi-même un tout petit peu. C’est aussi le temps de faire tous les petits trucs qu’on a jamais le temps de faire. Exemple perso : fin Juillet, je me suis explosé la cheville comme il se doit, avec une grosse entorse. Depuis, elle est toujours un peu raide, et j’oubliais souvent de faire les étirements et renforcements nécessaires pour passer une journée sans mini-douleur, surtout une fois en train de courir. Là, avec le Cool Morning, hop, 10 minutes de tapis, à s’étirer, faire quelques abdos pour se tonifier, et hop, on est prêt et sans douleur.

 

J’aime m’étirer dans ma petite buanderie de 20m2 avec vue panoramique sur Manhattan, il faut savoir se satisfaire d’un rien.

Voilà pour l’exemple mon petit canard, mais tu fais aussi ce que tu veux. Avec le Cool Morning, j’ai pu terminer des petits moments sympa sur Baldur’s Gate 3, dont je te parlerai sûrement bientôt, écrit quelques lettres à un breton (oui, je noue encore une correspondance écrite en 2024, je n’ai peur de rien), fais quelques dessins, grifonné des idées de chansons, etc.

Le plaisir simple de retrouver sa famille dans un décor épurée. Rions ensemble.

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, comme disait Anne Roumanoff. Et je peux te dire qu’elle avait raison.

(Tout le monde ne pratique pas encore le Miracle Morning dans la famille)


1 comment

  1. San février 20, 2024 11:43   Répondre

    J’avais découvert ce fameux ouvrage en Juin dernier, à un moment ou ma vie prenait un tournant et je dois dire que ça m’avait bien aidé à gérer ma vie et mon temps. Et autant j’ai adoré le concept même du Miracles Morning, autant l’auteur a une façon assez déplaisante de le présenter, avec de grande phrase toutes faites qui donne à l’ouvrage un ton très « vendeur américain » qui te promet mont et merveilles.

    Cependant j’ai passé outre ça et j’ai tenté la MM pendant tout mon été et ça a était un vrai plaisir. Bien sûr, cette méthode demande tout de même une certaine discipline, et je n’ai malheureusement pas pu la tenir à la lettre. Ça m’as cependant apporté quelques bonnes habitudes qui sont restés bien ancré dans mon quotidien même une fois l’expérience terminée (comme la méditation du matin par exemple, ou le fait de commencer chaque journée sans smartphone).

    Au final j’en retire pas mal de bien et j’invite tous le monde à au moins essayer cette méthode pendant quelques temps.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *