La contrepartie féminine

C’est en regardant un article très touchant de Sexactu, le site de Maïa, que je me suis rendu compte que je n’avais que très peu enrichi ma rubrique sexed. Pourtant, voilà bien un thème que j’affectionne et qui fait partie de nos vies, qu’on le veuille ou non. Bah ouais, c’est bien Papa qui a mis sa petite graine dans la fleur de Maman et ensuite tu es né dans d’atroces souffrances en explosant le VAGIN DE TA MERE.

Tout ça m’a rappelé un des rares articles que j’avais écris à l’époque de mon vieux blog, concernant cette fameuse catégorie sexed. Un article débile, fondé sur des notions inconnues, des références machistes et une équation extrêmement maladroite. Bref, un article parfait. J’y écrivais que l’existence d’une femme, aussi cool soit-elle, me semblait être une succession de souffrances et d’inconforts, entre accouchement douloureux, règles reloues, talons aiguilles qui pètent les pieds, pression sociale sur le physique, maquillage qui détruit la peau, salaire généralement moins élevé pour poste équivalent. Et que la seule chose qui devait compenser tous ces inconvénients,  c’était non pas le fait de donner la vie (on est pas dans un Disney, ta gueule), mais l’orgasme féminin.

Un article inutile, et, je le disais plus haut, basé sur des mythes et des choses que je ne peux comparer, n’étant plus pas une femme.  La vacuité de mes propos m’étonnera toujours.

Adieu.


1 comment

  1. Doudou juillet 12, 2013 5:36   Répondre

    ba oui eh didon l’été 2005 dans le campanile de l’A6 tavai pas des notion inconnue des home mon loulou ahaha appel moi 0641601782
    DOUDOU

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *