[Test] Mount Your Friends : Bande fort et monte tes amis

xboxboxart

Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, je ne m’aventure pas assez souvent sur le XBOX Live. J’ai remarqué que je m’y rends surtout lors des soirées arrosées entre amis. Ce genre de soirée où l’on se retrouve à parcourir le catalogue de jeux indépendants de la Xbox 360 et qu’on se dit « Hey venez, on achète des jeux au hasard ! » « Oh dis ! Celui-là ça a l’air nul, viens, on le prend ! ». C’est ainsi que j’ai découvert cette pépite qu’est Mount Your Friends, pour une valeur de (Voix de Pierre Bellemare) 80 MICROSOFTS POINTS, c’est à dire : 1 euro !

L’idée

Vous vous souvenez des vendeurs pakistanais qui jettent des petits bonhommes en plastique sur des vitres, le long des Grands Boulevards ? Mais si, regardez bien la photo : ces petits jouets dégueulasses qui descendent tous seuls, avec leurs mains et leurs pieds qui s’accrochent et qui deviennent sales en deux secondes. Bref, tout ça pour vous dire que c’est certainement l’objet qui a inspiré l’équipe de Stegersaurus Games pour la création de son jeu. Sauf que plutôt que descendre, on va monter. Et le plus haut possible, s’il vous plait !

Comment on y joue bon sang ?

Une chèvre c’est une chèvre, un trou c’est un trou. (Jimmy le Sicilien)

Niveau gameplay c’est à la fois simple et compliqué. Je vais vous parler du mode de jeu principal (de toute façon, il n’y en a pas des masses). Le jeu démarre et on contrôle un de ces petits bonhommes aux membres virils (je vous laisse vérifier) face à une… chèvre placée sur un plot en bois. On se rend alors compte que chaque extrémité des membres du bonhomme correspond à un des quatre boutons principaux de la manette. Un pour chaque main et un pour chaque pied. Par exemple, j’appuie sur le bouton A qui correspond au bras gauche du petit bonhomme, et je le dirige avec le stick. Les autres parties du corps sont alors inertes. Du coup, on se dirige tant bien que mal vers la chèvre en sachant que chaque bout de membre qui touche une surface, sol compris, y reste indéfiniment collé tant qu’on n’a pas décidé de contrôler le membre en question et que l’on ne l’a pas orienté dans une direction. On s’agrippe donc à la chèvre, et on se rend alors compte qu’il faut grimper le plus haut possible. Une fois qu’on a trouvé une bonne position, on appuie sur start, le personnage se fige à tout jamais, inébranlable dans sa posture et dans ses convictions religieuses et politiques, et l’on incarne alors un autre personnage qui doit lui monter dessus et arriver un peu plus haut. Sauf que, cette fois (et pour tous les autres personnages qui suivront) le temps est limité à 60 secondes. 60 secondes pour arriver le plus haut possible, se dépasser continuellement et atteindre le ciel en montant sur cette colonne humaine. Et bien entendu, plus il y a de petits bonhommes les uns sur les autres, plus c’est compliqué d’aller le plus haut dans le temps imparti. Si je ne parais pas clair, lookez donc cette vidéo teaser :

 

Verdict ?

Addiction maximum. Je le dis et je le répète : ADDICTION MAXIMUM. Mount Your Friends est une tuerie cosmique à se procurer d’urgence. Bien entendu, son prix joue beaucoup sur ce verdict : 1 euro pour cette expérience vidéoludique, c’est peu cher payé tant on est surpris par ce concept complètement dingue et par l’ambiance générale du soft. En effet, que ce soit le look des petits bonhommes, générés aléatoirement, avec leurs gros zizi et leurs membres qui partent dans tous les sens, leurs noms improbables, ou encore les musiques, épiques et complètement à côté de la plaque (mais très réussies), donnant une dimension particulière au jeu, on est véritablement happé. Pas mal de modes, même s’ils se ressemblent pratiquement tous. A noter également la présence d’un multijoueur (pour deux seulement) vraiment bien foutu et permettant de rencontrer d’autres gamers complètement dingues.

Si vous avez 1 euro sur vous, que vous voulez vivre une expérience VIDEOLUDIQUE originale et que vous n’avez pas peur de monter sur vos amis en slip, Mount Your Friends est pour vous.

 


5 Comments

  1. BellEvil juillet 30, 2013 2:15   Répondre

    Ce jeu a l’air completement barré ! :)

  2. Monsieur Luge septembre 12, 2013 11:09   Répondre

    Haha, le jeu ultime :)
    Mais j’ai pas de XBoîte. :triste:

  3. CaliKen septembre 12, 2013 11:20   Répondre

    Luge : il est dispo sur Steam :) Aucune excuse.

  4. Monsieur Luge septembre 13, 2013 11:12   Répondre

    Oh p’tain !

  5. Chloe décembre 18, 2015 10:33   Répondre

    Ça à l’air n’importe quoi ce jeu mdr. On doit se taper d’excellents délires entre potes.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *