[Album] L’Impératrice – Matahari

268x0w
Je vous en parlais dernièrement, j’attendais avec impatience Matahari, le premier album du groupe l’Impératrice, découvert tout récemment. Après plusieurs jours d’écoute, je suis plus à même d’exposer mon ressenti.

Un style

C’est plus qu’une identité sonore qui caractérise l’Impératrice. Une véritable esthétique l’entoure, alliant un parfum de mystère à une ambiance résolument glamour, vintage et un peu psychédélique. Les différents clips du groupe vont dans ce sens, avec une mention spéciale pour Agitation Tropicale et cette incroyable partouze interstellaire et métaphorique, dans un dessin animé très clairement d’inspiration 70’s, complètement loufoque et psychédélique.

Entre tradition et modernité

Tu me connais, petit lecteur facétieux, je me moque allègrement de cette expression. « Entre tradition et modernité » qui est employée à toutes les sauces, même les plus fades. Je suis sûr qu’en cherchant bien, on trouverait forcément ce genre de remarque concernant l’Impératrice. Parce que oui, le groupe réussit le tour de force d’osciller entre des sons résolument vintages ainsi la voix de la chanteuse (très pop et fluette, quasi démodée, mais diablement efficace : je fonds dès que je l’entends) – et des rythmiques et autres sonorités bien plus modernes.

De même, l’album en lui-même se permet différents styles, de la disco qui fait clairement taper du pied et bouger les hanches, comme le titre Matahari, à des morceaux plus intimistes et planants, comme Vacances. Oui, c’est souvent très pop, avec des paroles qui pètent, pas forcément très recherchées, mais qui tombent à pic et font le job. Osons le dire, c’est vraiment excellent. 

2018, consécration ?

 

Cela fait un moment que l’Impératrice suit son petit bout de chemin, avec un public déjà fidèle, et le pouvoir de remplir des salles connues, comme le Casino de Paris. En ce qui me concerne, j’adhère complètement à ce style, et je vais suivre de très près ce groupe qui, je le pense et je l’espère, n’a pas fini de faire parler de lui !

limpératrice-extrait-là-haut-pochette-tracklist-premier-album-2018

Et je crois que je suis secrètement amoureux de Flore Benguigui, la chanteuse. C’est plus trop secret maintenant, du con.ef5fce07537be71d33db66120873f456


1 comment

  1. Clint avril 3, 2018 9:33   Répondre

    Thank you so much dear!! have a nice week

Leave a reply to Clint Cancel reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *