Marcher vers quoi ?

Tu marches, mec. Tu marches sans te poser de question, tout en te questionnant sur mille choses. Tu suis tes pas, sans savoir où ils te mènent. Tu croises les pas des autres, et jamais tu ne les reverras. Qui est cette fille dont tu as capté le regard et qui t’observe avec la même intensité que toi ? Combien de destins s’effleurent sans jamais se toucher ? Combien de personnes faites l’une pour l’autre se regarderont d’un air à peine intéressé, puis reprendront leur vie sur les rails solides qu’elles ont construits, sans jamais savoir qu’à quelques mètres près, elles auraient pu se poser sur un chemin tout autre ?

Tu marches, mec. Dehors il semble faire froid. La neige tombe, les lumières sont cachées par ce mur opaque de flocon, et pourtant, il ne fait pas froid. Tu brûles de ce feu qui te fait croire en quelque chose que tu ignores. Tu ignores ce qui existe, mais tu cours après, car c’est ton espoir. Certains pessimistes diraient que c’est le seul, mais tu leurs fais gentiment caca dans la bouche.

Tu marches, mec. Le plus important, c’est de ne pas t’arrêter.


1 comment

  1. Dylan55102 janvier 28, 2012 2:09   Répondre

    Ses poétique et en même temps ses tellement vrai

Leave a reply to Dylan55102 Cancel reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *