[Série] 13 reasons Why

13-reasons-why-2017-onlu-you-selena-gomez

Aujourd’hui, je vous parle de 13 reasons why, dernière série en date visionnée sur mon petit Netflix, qui m’a fait trépigner, pleurer, cogiter.

Au fur et à mesure des épisodes, je l’ai de plus en plus appréciée et je te dis pourquoi, petit lecteur souple et gracile.

Treize envies de voir ça

Clay Jensen est un lycéen qui reçoit un jour plusieurs cassettes audio mystérieuses. Elles ont été enregistrées par une de ses camarades de classe, Hannah Baker. Le petit truc à savoir, c’est qu’Hannah s’est récemment suicidée. Et que les 13 faces de chacune de ses cassettes en expliquent les raisons. 13 faces correspondant évidemment à 13 épisodes d’une première saison totalement passionnante. Sur chaque face, Hannah s’adresse à un(e) lycéen(ne) qui a plus ou moins contribué à son suicide.

On s’attache petit à petit à tous ces différents personnages, pas si stéréotypés que ça.

reasons-why1

Treize alarmants

Clay écoute progressivement les cassettes laissées par Hannah, chacune étant destinée à une personne ayant, de près ou de loin, pourri sa vie. Le mystère reste entier sur la relation entre les deux héros et ne se désépaissit que progressivement.

On prend peu à peu conscience de l’ambiance malsaine qui règne dans le lycée. Malsaine et réaliste. C’est d’ailleurs là la force de la série : montrer comment de simples moments de vies, des bêtises d’ados, quelques insultes graffées sur des WC, peuvent gâcher la vie d’un ou d’une étudiante. Jusqu’à lui faire commettre le pire.

13-reasons-why-les-folles-theories-des-fans-pour-la-saison-2

Treize à l’écoute

La série pose donc le constat du suicide, des phénomènes déclencheurs et des signes envoyés par une future victime. Pour autant, la série ne se veut pas forcément moraliste. On sent que tous les persos sont plus ou moins paumés face à une histoire qui les dépasse, du beau gosse lycéen, dont on apprend qu’il n’est finalement pas si sûr de lui et vit une situation familiale dramatique, au conseiller du lycée lui-même, qui semble tout aussi perdu, malgré ses beaux discours.

Pas moraliste non plus, vis-à-vis d’Hannah elle-même, dont on se rend compte des faiblesses et, parfois-même, des mensonges, sur certaines cassettes. Mais comme le dit si bien un des personnages, il ne s’agit pas de la vérité, mais de sa vérité.

13-reasons-why

Au fur et à mesure des épisodes, on comprend ce qui a poussé la jeune fille à l’acte, et on analyse les différentes façons de vivre le suicide. Les parents d’Hannah, qui tentent de se battre en faisant un procès contre l’école. Le héros, Clay, qui essaie de faire justice lui-même et reste persuadé qu’en ayant mieux écouté Hannah, tout ça aurait pu être évité. Les autres élèves, responsables de la situation à plus ou moins haut degré, et qui sont, pour la plupart, dans le déni total quant à leur implication.

13 reasons why nous met face à un thème encore tabou, sans nous proposer de solution miracle. Pourtant, il a deux grands points forts : nous sensibiliser à ce sujet, et nous faire passer, malgré tout, un très bon moment. Le tout est servi par des acteurs vraiment bons : de quoi passer un bon moment et attendre la saison 2 avec impatience.

 


Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *